Maroc : le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, son fiancé et son gynécologue

Maroc : le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, son fiancé et son gynécologue

Maroc : le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, son fiancé et son gynécologue

Libérés.

Le roi du Maroc a gracié la journaliste Hajar Raissouni qui a été condamnée le 30 septembre à un an de détention pour «avortement illégal» et «relations sexuelles hors mariage» , selon un communiqué officiel diffusé ce mercredi.

La jeune femme de 28 ans sera libérée «dans les prochaines heures», en même temps que son fiancé et que le gynécologue, l’anesthésiste et la secrétaire médicale qui avaient été condamnés avec elle, a indiqué une source gouvernementale.

L’affaire a suscité l’indignation des défenseurs des droits humains – qui dénoncent les articles 449 à 458 du code pénal marocain criminalisant l’avortement et l’article 490 pénalisant les relations sexuelles hors mariage -, mais aussi des militants pro-démocratie, qui estiment que Hajar Raissouni est la victime d’une cabale politique en raison de son travail de journaliste engagée et de son appartenance à une famille bien connue de dissidents.

A Lire, notre long format: Homosexualité, avortement, sexe avant le mariage… Avec les «hors-la-loi» du Maroc (voir aussi la une de «Libé» consacrée à l’affaire ce mardi)

(Photo DR)

 

Read More